Premiere sodomie

 

Katherine était avec Benjamin depuis peu. Elle avait perdu sa virginité avec lui la semaine passée. Cela avait été un peu douloureux mais ils avaient recommencé depuis et tout s’était bien passé. Ils s’étaient rencontrés sur internet. Ce mode de communication incitait Katherine à la prudence. Elle savait qu’on pouvait tomber sur des gens louches. Mais la curiosité l’avait emporté, alors elle avait essayé. Elle avait vite eu une foule de propositions et avait dû faire le tri, en commençant par écarter tous les vieux de 50 ans. Ensuite, il y avait les jeunes mal éduqués qui cherchaient absolument un plan cul. Ça n’intéressait pas la jeune femme. Elle était mignonne et aurait pu se passer facilement d’un site de rencontres pour trouver quelqu’un, mais elle était timide et ainsi, elle pouvait s’exprimer plus facilement.

Elle se mit à discuter avec Benjamin. Il lui avait fait parvenir sa photo et il était franchement mignon. Même avec son clavier, il s’exprimait bien et semblait avoir beaucoup de qualités. Il fallait toutefois se méfier car certains savent bien cacher leur jeu. Mais Katherine n’était pas parano. Elle fit les choses par étapes. Elle finit par lui montrer sa photo également, car après tout il n’était pas juste qu’elle ait vu sa tête et qu’il ne connaisse pas son visage. Ensuite, ils commencèrent à s’envoyer des textos, et une grande complicité semblait naître.

Vint finalement le jour du premier rendez-vous. Katherine était très nerveuse. Elle n’avait jamais fait ça et craignais d’être déçue. Benjamin était nerveux également, plus timide qu’elle n’aurait pu l’imaginer. Mais il était clair qu’ils se plaisaient. Pour cette première rencontre, ils se contentèrent de marcher le long du fleuve. Ils discutèrent beaucoup, finalement, et décidèrent de se revoir. Ils le firent plusieurs fois, en variant les activités, puis finirent pas s’embrasser un jour, juste avant de se quitter.

Ils ne passèrent toutefois pas à l’acte immédiatement. Benjamin n’aurait pas dit non, mais il ne voulait pas brusquer sa nouvelle copine qui, visiblement, n’était pas prête. Il prit donc son mal en patience mais Katherine comprit qu’elle ne pourrait pas le faire attendre trop longtemps. Ce qui devait arriver arriva donc. Avec toute la délicatesse de rigueur, Benjamin sauta Katherine et il prit son pied, tant il avait attendu et était fou de désir pour elle. Il faut dire qu’elle avait de sacrés atouts, même si pour sa première fois, elle ne fut pas très chaude. Qu’importe, il avait enfin pu véritablement faire l’amour avec elle, et il y avait de quoi être aux anges. Mais ce qui nous intéresse, c’est comment le jeune homme réussit à l’initier à une pratique qui ne l’enchantait pas a priori, la sodomie.

Katherine avait 18 ans. Benjamin était déjà plus âgé et plus expérimenté. Ce soir, il venait dormir chez elle. A présent, elle se réjouissait de l’embrasser, de le sentir en elle.

Le jeune homme arriva enfin et ils regardèrent un film toute la soirée. Puis Benjamin dit qu’il avait sommeil. Ils se mirent au lit et, sitôt la lumière éteinte, il la prit par la taille et l’embrassa dans le cou. Elle se réjouit à l’idée de refaire l’amour. Elle se disait même que cette fois-ci, ils pourraient faire autre chose que le missionnaire et l’amazone. Benjamin l’entendait également de cette oreille et se mit derrière elle qui était couchée sur le côté. Il lui caressa le ventre et les seins tout en lui déposant des baiser dans le dos. Elle était aux anges.

Les mains de Benjamin s’intéressèrent ensuite à ses fesses. C’est surtout la main gauche qui pouvait manœuvrer librement. Katherine se laissait faire. Pour la première fois, elle allait se faire prendre par derrière. Cette pensée l’excitait beaucoup. Elle se demandait presque pourquoi elle n’était pas passée à l’acte avant. La main de Benjamin glissa entre ses fesses et il s’attarda sur son anus. Katherine rit en son for intérieur. Son Roméo était peut-être plus expérimenté qu’elle, mais il lui arrivait encore de se tromper de trou visiblement.

Katherine resta silencieuse, convaincue que son amant allait vite se rendre compte de son erreur. Mais il insistait. Il se mit les doigts à la bouche et la pénétra avec deux d’entre eux. Il entama des petits mouvement circulaires, tout en s’enfonçant petit à petit. Katherine n’osait rien dire. Ce n’était pas désagréable, mais ce n’était pas ce à quoi elle s’attendait. Elle lui dit :

-Qu’est-ce que tu fais ?

Il lui répondit d’un ton calme et décidé :

-Ne t’inquiète pas, tu vas aimer ça.

Il la fit se tourner et elle ne broncha pas. Il enfila un préservatif et dirigea soigneusement sa bite vers le trou du cul de Katherine. La première impression fut désagréable, mais très vite, cela changea et elle se tut. Il s’allongea complètement sur elle et elle sentit l’engin entrer en elle très profondément.

Benjamin mit ses mains sur ses épaules. Il commença à s’exciter en sentant le contact de son pubis avec le beau cul de Katherine. Il plongea son visage dans sa chevelure blonde et elle put sentir son souffle contre son visage. Elle commença timidement à sentir le plaisir monter en elle, ce qui la détendit. Benjamin accéléra alors la manœuvre et Katherine appuya sa tête contre l’oreiller. Elle se dit qu’elle commençait à aimer ça et encouragea son partenaire.

Il se redressa et posa ses mains sur le matelas et redoubla d’ardeur. Katherine, elle, s’accrochait au lit et s’était mise à crier comme elle ne l’avait jamais fait. Elle qui était si réservée et timide d’ordinaire, se mit à l’encourager à l’enculer plus fort et plus profondément. Elle criait et tentait de se retourner pour le regarder mais finir par enfouir les cris qu’elle n’aurait jamais pensé pouvoir pousser dans son oreiller.

Benjamin se lâcha enfin, il y eut quelques longues secondes de silence, et il s’allongea contre elle en poussant un long soupire. Elle le remercia avec un sourire coquin et par la suite, elle lui redemanda très souvent de renouveler l’expérience.