extraits des histoires cochonnes porno anal et sodomie

Le carreleur sodomite

Cela faisait quelques années que j’étais carreleur indépendant. Je travaillais seul en général. Parfois je m’associais avec d’autres pour certains chantiers, et j’avais même pris un apprenti quelques fois. Avant, je travaillais pour une grosse boîte, mais j’en avais eu marre d’obéir à des mecs en costume qui ne se salissaient jamais les mains, tout ça pour un salaire de misère. Bon, ça n’avait pas été facile de me lancer. Depuis quelques temps, une régie me donnait pas mal de travail. Chaque fois qu’il y avait des réparations à faire dans l’un de leurs immeubles, ils faisaient appel à moi.

Le seul problème, c’est que la personne qui surveillait tous les travaux était une espèce de pouffiasse qui n’était jamais contente. Elle n’était pas très âgée, une espèce de blonde aux cheveux longs. Elle ne souriait jamais et passait son temps à râler. Elle s’habillait comme une bourge, petits tailleurs ou pantalons moulants en général. Elle me faisait bien rire lorsqu’elle venait s’aventurer sur un chantier avec ses talons. Par contre, ses remarques me faisaient moins rire, et je ne me gênais pas pour maugréer en sa présence et surtout lorsqu’elle me tournait le dos. A ce moment-là, ce qui était intéressant, c’était son cul. Il était assez sympathique je dois dire. J’aimais surtout quand elle avait ses pantalons fins à travers lesquels il me semblait tout voir.


Le carreleur sodomite

Coup de bite au théatre

Ma copine était fan de théâtre et s’était inscrite dans un cours. Moi le théâtre, j’ai toujours trouvé ça chiant. Alors je ne me suis pas trop intéressé à la question. J’ai commencé à m’énerver au bout de quelques semaines. Visiblement, son groupe était plein de mecs visiblement assez entreprenants […]

Je commençais vraiment à me demander ce que je faisais là. Au bout de deux heures, la vieille a dit que c’était fini, qu’on avait bien travaillé. J’étais ravi, et j’ai été le premier dans le vestiaire. Là, je me suis enfin senti utile. Ma copine arrivait dans le vestiaire, et un type s’était mis à la coller, un maigre en plus. Je n’ai rien dit pendant quelques secondes […]

J’ai appliqué ma langue contre sa chatte à travers la culotte. Je lui tenais fermement les cuisses que je léchais au passage quand j’y pensais. Puis j’ai ôté la culotte et lui ai enfilé la langue dans le vagin. Je suis remonté vers le clitoris sur lequel je me suis attardé un moment avant de redescendre […]


Coup de bite au théatre

Nuit de noces qui part en couille

Maria et Alberto s’étaient rencontrés sur la Côte d’Azur, le lieu de villégiature par excellence. Tous deux y passaient d’agréables vacances au bord de la mer, chacun de leur côté. Elle était Valence et lui de Saragosse. Ils avaient passé le reste de leur séjour ensemble et n’avaient cessé de se revoir une fois rentrée en Espagne, malgré la distance qui les séparait […]

Après la fête, Alberto entraîna Maria dans leur nouvelle maison à vive allure. Tous deux étaient très excités, par l’idée d’habiter enfin ensemble bien sûr, mais aussi par l’envie de s’envoyer en l’air. Ils avaient attendu ça toute la soirée et n’avaient cessé de se regarder dans les yeux […]

Epuisé, le fougueux Espagnol se coucha, croyant en avoir fini. C’est là que Maria lui sauta dessus et se mit la bite à peine remise de ses efforts à la bouche. Elle se mit à la sucer avidement, le cul tourné vers le visage de Monsieur. Celui-ci entreprit de lui lécher la chatte pendant qu’elle faisait tourner sa langue autour de sa grosse queue. Finalement, il était ravi de cette première baise en tant que jeunes mariés […]


Nuit de noces qui part en couille

La solution de rechange par le petit trou

J’étais parti en voyage quelques jours pour rendre visite à un ami qui habitait à Athènes. J’étais ravi d’aller le voir. Malheureusement, ma femme n’avait pas pu m’accompagner car son travail la retenait. Après tout, ce n’était pas grave, il ne s’agissait que d’un petit trip. J’ai passé un super séjour, sauf quand je téléphonais à ma chérie, car elle ne cessait de me dire que je lui manquais […]

Pourtant, ma femme ne l’entendait pas de cette oreille et s’est mise sur moi. Je ne comprenais pas. Elle avait ses règles, alors pourquoi se comportait-elle ainsi ? C’était du sadomasochisme à l’état pur. Mais elle semblait décidée. Elle m’a caressé le torse, le cou, les jambes. Je me demandais où elle voulait en venir. Jusqu’où allait-elle aller ? Elle ne manquait pas de culot quand même […]

Au bout d’un moment, je me suis redressé pour pouvoir donner des coups de reins plus forts. Elle ne bougeait pas mais criait toujours plus. J’avais une folle envie de mordre ses fesses que je pouvais très bien distinguer, ainsi que la pénétration. Elle voulut soudain se tourner et je lui ai soulevé le bassin [
La solution de rechange par le petit trou

Premiere sodomie

Katherine était avec Benjamin depuis peu. Elle avait perdu sa virginité avec lui la semaine passée. Cela avait été un peu douloureux mais ils avaient recommencé depuis et tout s’était bien passé. Ils s’étaient rencontrés sur internet. Ce mode de communication incitait Katherine à la prudence. Elle savait qu’on pouvait tomber sur des gens louches. Mais la curiosité l’avait emporté, alors elle avait essayé […]

Benjamin était nerveux également, plus timide qu’elle n’aurait pu l’imaginer. Mais il était clair qu’ils se plaisaient. Pour cette première rencontre, ils se contentèrent de marcher le long du fleuve. Ils discutèrent beaucoup, finalement, et décidèrent de se revoir. Ils le firent plusieurs fois, en variant les activités, puis finirent pas s’embrasser un jour, juste avant de se quitter […]

Elle se demandait presque pourquoi elle n’était pas passée à l’acte avant. La main de Benjamin glissa entre ses fesses et il s’attarda sur son anus. Katherine rit en son for intérieur. Son Roméo était peut-être plus expérimenté qu’elle, mais il lui arrivait encore de se tromper de trou visiblement. Katherine resta silencieuse, convaincue que son amant allait vite se rendre compte de son erreur. Mais il insistait. Il se mit les doigts à la bouche et la pénétra avec deux d’entre eux […]


Premiere sodomie